Cet article est une traduction automatique du anglais. Cliquez sur ‘English’ dans le menu pour lire le texte original.

Yaya Sarria est un danseur et chorégraphe contemporaine du Tchad, et le directeur artistique du festival de danse Souar souar à N’djamena. Il a participé au festival V4T – People in Motion avec une performance exceptionnelle à l’ouverture du festival. Dans le cadre subjectif du Rijksmuseum van Oudheden, il a dansé dans une pièce inspirée par les Peuls, le peuple nomade du Sahel.

Cette danse fait partie du travail de réinterprétation des danses traditionnelles africaines par Yaya Sarria dans le cadre de la danse contemporaine. Mais il travaille également dans des projets sociaux qui utilisent la culture pour promouvoir l’éducation et l’autonomie des jeunes à N’djamena.

Ecoutez l’interview de Yaya Sarria par Abel Maina de Yadari Info !

 

« J’appelle tous les musiciens tchadiens de bosser ! Les comédiens, les artistes, même les danseurs. Il faut qu’on bosse pour réussir ce pays parcequ’on a toujours des mauvaises images. Les gents pensent que le Tchad est un pays de guerre, mais c’est pas un pays de guerre. C’est un pays qu’on essaye de pousser les choses. Je demande à mes compatriotes de diaspora et les locaux… c’est un pays d’amour et il faut qu’on essaye de bouger ce pays. »

« Je me tourne vers tous les musiciens tchadiens pour leur demander de travailler dur ! Comédiens, artistes, danseurs. Nous devons travailler dur pour faire réussir ce pays, parce qu’il y a toujours des images si négatives à son sujet. Les gens pensent que le Tchad est un pays de guerre. Mais ce n’est pas un pays de guerre, c’est un pays que nous essayons de mettre en mouvement. Je demande à mes compatriotes de la diaspora et vivant au Tchad… C’est un pays d’amour et nous devons essayer de le mettre en mouvement »

Yaya Sarria, entretien avec Abel Maina au Festival V4T

________________________________________________________________________________________