‘Le pouvoir du Mali’ est le titre de la dernière chanson de l’artiste Master Soumy, chanteur malien. Dans sa chanson, Master Soumy se prononce sur la situation politique que traverse son pays. Il dénonce la mauvaise gouvernance de l’ancien régime et invite la population à un changement positif de comportement et de vision. Pour lui, il n’y a aucun doute, le Mali peut devenir ce que les maliens souhaitent qu’il soit. Kibili Demba Sissoko, l’un des coaches de Voice4Thought Académie, a écrit son point de vue sur la situation au Mali. 

Comme prédit à l’avance par certains observateurs, la chute du pouvoir du président Ibrahim Boubacar Keita n’a pas été une surprise.

A quoi sert l’arrogance face à son propre peuple ? Et pourtant tout le monde a vécu pareille situation avec la chute du président Amadou Toumani TOURE. Les Maliens voyaientt, dans leur grande majorité, la solution en la personne d’IBK; d’autres sont restés sceptiques sur  la capacité d’ IBK à diriger le pays. 

La question qu’on pourrait se poser est pourquoi avoir plébiscité une personne comme l’ancien président IBK (2013 élu avec 77%) qui n’avait pourtant aucun projet de société ni de plans de développement du Mali ? Mais ceci est rendu possible grâce à quelques prêcheurs. En Effet, dans un pays ou plus de 80% de la population est analphabète, ce sont souvent les prêcheurs et surtout les soit disant érudits qui induisent la population en erreur à travers la religion musulmane. Justement, les élections au Mali sont devenues un jeu pour ces prêcheurs; les plus influents monnayent en quelque sorte leurs soutiens à travers leurs fidèles, aux hommes politiques. Si dieu le veut (Inchallah) est devenu le maître mot de ces personnes qui s’en foutent de la religion et dont laseule raison sont les avantages liés à leurs soutiens aux politiciens véreux.

Malgré la situation catastrophique dans laquelle se trouve le pays, les enfants des dirigeants font la java à travers le monde. Le comble est que l’un des fils de l’ex président IBK avait été imposé à l’hémicycle au poste stratégique de président de la commission défense alors qu’il n’a aucune formation militaire. Malgré cel, cette situation a perduré pendant toute une magistrature et les maliens étaient restés bouche bée.

Dans un pays pauvre comme le Mali, confronté à une occupation sans précédent de son territoire (3/4 du territoire occupée),l’ex président se prenait comme un roi du 13° siècle dans une opulence ostentatoire. Or le pouvoir d’un président est éphémère, surtout à notre époque où la démocratie est devenue un phénomène social dans le monde.

La connaissance est universelle et ça ne sert à rien d’être arrogant, méprisant envers les autres alors que le poste qu’il occupait est un fait de dieu.

Face à tous ces mots, une fois que le peuple déterminé  se révolte, surtout comme ce fut le cas en 2013 et 2020, l’on se rend compte qu’être hautain ne sert à rien.

Pourquoi tirer sur son peuple ? Qui a donné l’ordre de tirer alors qu’il n’y avait plus de gouvernement, est ce qu’on serait revenus plus de 20 ans en arrière comme quand le général Moussa Traoré avait tiré sur la population qui voulait la démocratie au Mali? On ne  tire pas sur sa population IBK;maintenant quel avenir as-tu réservé à tes fils (Karim et Bouba). Ils ont pris la fuite en abandonnant leur papa président pour ne pas être lynchés par la population.

Nous sommes tous maliens, il faut un changement de mentalité à tous les niveaux. L’achat des consciences au moment des élections doit être banni par nous tous, car en acceptant l’argent des élus qui n’ont pas de feuille de route, ni de projet de société pour le développement du pays, on reviendra toujours à des renversements de pouvoir soit disant démocratique.

 

Master Soumy ‘Le Pouvoir du People’

 

Voir la transcription des parole ici.