La CASP a l’immense douleur de annoncer la mort du tout premier vainqueur de la Coupe d’Afrique de Slam Poésie (CASP) Al Fàruq décès survenu ce matin 06 octobre 2020, lors d’une crise d’asthme.

Nos sincères condoléances vont à sa famille. La communauté slam à travers l’Afrique et le monde pleurent cette perte avec vous.

Que son âme repose en paix

© CASP

Al Fàruq était venu à Ndjamena en 2018 et à la première édition de la CASP avec une passion pour le slam et une curiosité pour ses frères et sœurs poètes.  Il nous a impressionnés, non seulement par l’art de sa parole et sa présence scénique, mais aussi hors scène, par sa nature chaleureuse et généreuse, son esprit de partage et bien sûr son grand sourire éclatant.

Après une compétition féroce avec des poètes talentueux de tout le continent, Al Fàruq a réussi jusqu’à la fin et a remporté le titre du tout premier champion d’Afrique de Slam Poésie pour lui-même et son pays le Sénégal devant le candidat de l’Afrique du Sud.

Sa victoire a été célébrée localement et régionalement par tout le monde, de Macky Sall à la communauté slam de la région d’Al Fàruq à Ziguinchor.

Al Fàruq a fait une impression indélébile sur nous tous, sur scène comme en dehors.  Nous sommes profondément attristés par son décès trop tôt.  Nous restons honorés et reconnaissants de sa participation et de sa présence à la première édition de la CASP et nous savons qu’il a inspiré de nombreux autres poètes qui viendront après lui.

Al Fàruq

Al Fàruq, de son vrai nom Abdourahmane Dabo était natif de Bignona (Ziguinchor). Il était étudiant à l’UGB (Université Gaston Berger de Saint-Louis) en Master 2 de Géographie, Spécialité « Espace et Sociétés Rurales ».

Ce jeune poète, auteur de « Déluge de l’esprit » (Edilivre, 2015) et co-auteur de l’anthologie « De Cris et d’encre (Maîtres du Jeu éditions, 2018).

Al Fàruq avait plus d’une flèche dans son arc.

© CASP

Nouvelliste, l’une de ses nouvelles (Le Carnet) a été retenu parmi les finalistes du Prix Stéphane Hessel de la Jeune Écriture Francophone en 2015 (RFI). Par ailleurs, sacré Champion du Sénégal 2018 de Slam Poésie, il a représenté le Sénégal à la toute 1ère édition de la Coupe d’Afrique Slam Poésie à N’Djamena au Tchad en novembre 2018 d’où il sort vainqueur.

En outre, il était débatteur, membre du RIDEC (Réseau International pour la Culture du Débat). Son équipe de débatteurs a été la championne 2017 de « débattons » à l’occasion des joutes inter-Section de l’UFR des Lettres et Sciences Humaines

Une autre de ses facettes et non des moindres en 2017 il était Jeune Citoyen Actif et membre de la JCI (Jeune Chambre Internationale / Saint-Louis) dont il a été le meilleur Directeur de Projet en même temps membre de la Commission chargée des Réflexions et Stratégies à la CEJED (Convergence des Étudiants et Jeunes Diplômés du Sénégal) Comment oublier son tablier d’entrepreneur puisqu’il était à la tête d’AgriTrop, une petite entreprise spécialisée dans l’agriculture durable, notamment dans la promotion des Jardins dits en Trou de Serrure.

En définitive, Al Fàruq était un passionné des arts particulièrement la  »Poésie Urbaine » il en avait fait un point d’honneur juste pour célébrer ce temps dédié à son art préféré opportunité pour lui d’insuffler assez de poids sur ses mots et actes qui devraient lui permettre de représenter valablement son pays le Sénégal au plus grand événement slam jamais organisé en Afrique.

La prestation finale d’Al Fàruq pendant la CASP 2018 à N’Djamena, Tchad :

Un titre slam en hommage à sa Casamance natale enregistré au Tchad pendant la CASP 2018 :

Al Fàruq Casp 2018, N’Djamena, Tchad. © Voice4Thought

Source : communiqué de presse du CASP