Croquemort: Les cieux ont déjà brûlé – réflexion sur le radicalisme


Les cieux ont brûlé

Texte de Croquemort

La terre, elle tourne, autour d’elle-même
Et autour du soleil
Combien y a-t-il eu de blasphèmes
De mon sommeil à mon réveil ?
Un prêtre pédophile bêle, bêle
Il a filé le parfait amour avec ses fidèles,
L’imam prêche politique, parle fric
Et de bombe atomique.
Manifs à Paris,
En Californie.
Solidarité affichée sous tous les nez
Avec des clans de dépravés.
Mais où va donc ce monde immonde
Qui inonde les ondes avec des frondes?

Quand je vois tout ça,
Je dis que les cieux ont déjà brulé
Anges,  les cieux ont déjà brulé
Et moi je crains pour vos ailes
Je crains pour vos auréoles
Anges, les cieux ont déjà brulé

Quand la politique nique la nation,
Les religions, elles, forniquent avec nos confessions.
Soudures, conjonctures, mauvaises lectures des saintes écritures
Sont les couvertures de la dictature
Et l’antidote dont elle se dote pour effacer la parlotte
Ce sont Jésus, Mohamed, le bâton et la carotte.
Mon âme a été vendue, aucun de mes problèmes résolus
Et ma foi a disparu, tout le monde est déçu.
Du marabout au grand boubou
Récitant la sourate avec le blues au bout,
Au petit mendiant faisant la manche
Priant le petit Jésus pour que ça marche,
Satan est dans la cité,
L’église peu orthodoxe et toute la sexualité,
Sexe et texte, la bible est mal expliquée.
Au Rwanda, j’ai vu des religieux
Prôner le génocide et des crimes odieux.
N’oublie pas Djakarta, les Talibans du Mollah,
Le réseau Al Qaeda, la guérilla de Bogota.
Au nom d’Allah, c’est l’hallali ;
Dieu est dans les flammes à Bali, En Russie,
Au Burundi, en passant par l’Indonésie,
Dieu est dans les flammes, il est dans les lames,
Il est dans la came, il anime Boko Haram

Quand je vois tout ça
Je dis que les cieux ont déjà brulé
Anges ; les cieux ont déjà brulé
Et moi je crains pour vos ailes
Je crains pour vos auréoles
Anges, les cieux ont déjà brulé

Ils ont d’abord prié
Ceux qui sont allés guerroyer,
Le jeune kamikaze, une bombe sous le blouson,
A dieu a demandé le pardon.
Ma mère m’avait dit que le mal c’était fini
Qu’Hitler s’en est allé et Mussolini aussi.
Bagdad et Bassora, théâtres de combats ;
La solution on l’a pas ;
Maman, je réfute aujourd’hui ta thèse
Car d’hypothèses aux antithèses
Nous sommes sur des braises.
Le monstre enchainé de l’apocalypse s’est libéré,
Regarde comment il s’est déchainé
S’est emparé des missiles balistiques
Et pique des virées sur l’Atlantique.
Les puissants ont décidé
Que les faibles dominés
Seront tous décimés.
Quand je vois tout ça
Je dis que les cieux ont déjà brulé
Anges ; les cieux ont déjà brulé
Et moi je crains pour vos ailes
Je crains pour vos auréoles
Anges, les cieux ont déjà brulé

 

Croquemort : ’Les cieux ont déjà brûlé’ :  réflexion sur le  radicalisme

Au nom de Dieu

J’ai écrit ce texte en 2004. Déjà en 1998, il y avait les attentats à Nairobi et Dar es Salam qui ont mis Osama Bin Laden sur le scène international.  Déjà le terrorisme nous était conté par les adultes quand on était gamins. Ce n’est pas un phénomène nouveau qui a commencé avec Bin Laden, le plus célèbre était déjà Abu Nidal, le Palestinien. Et c’est plus tard, que le terrorisme a été lié dans ma tête à la religion. Mais en fait dire que les attentats et le terrorisme ils n’ont pas de liens avec la religion, c’est refusé de voir les réalités en faces.

Il y a ceux qui utilise la religion pour faire du mal ; Ça a donc été un facteur déclencheur pour l’écriture de ce texte qui, à l’origine, était un texte de rap qui ne comportait pas tous ces mots. Le mot Boko Haram, par exemple a été rajouté . En écrivant, je me disais que le terrorisme est un des plus grandes problèmes du moment. Puisque cela a changé notre vie, on ne peut pas dire que le terrorisme ne fait pas partie de notre environnement. Il a modifié notre façon de vivre. Il faut en parler ; il n’y a personne dans ce monde qui se dit : le terrorisme ne me dit rien. Par exemple les contrôles pendant les voyages montrent comment le terrorisme fait partie de notre réflexion, et aussi le cirque autour de terrorisme a créé de nouveaux boulots. En fait, le terrorisme a inventé un nouvel élément à la culture mondiale.

Le phénomène n’est pas nouveaux ! J’ai écrit c’était à l’époque où il y avait beaucoup de problèmes au Moyen Orient. Il faut se dire que cette violence a existé depuis le moyen âge.. et ça continue à exister. Au nom de dieu il y a eu beaucoup de crimes.

Le texte n’a jamais été publié et c’est en 2011 qu’il a figuré pour la première fois dans mon premier album « Dieu bénisse Idéfix ».

Les causes

Les puissants ont décidé
Que les faibles dominés
Seront tous décimés.

Mais absolument (…)

Les puissants :

Vous allez trouver que la plupart des anciens terroristes ont travaillé pour les services secrets occidentaux et qu’ils se sont reconvertis ensuite. En plus il faut savoir qu’une bombe coûte chère ; Quand on prend l’exemple de l’attaque du Bataclan à Paris, il y avait un terroriste qui portait à lui tout seul un armement d’une valeur de 15.000 Euro. Et la question qu’il faudrait se poser c’est : Qui est-ce qui fabrique les armes? Qui est-ce qui fabrique les technologies qui détruisent ?  Ce sont les puissants. Et ils fabriquent de la technologies qui protègent contre des armes qui détruisent. Et nous, nous sommes à découvert. Comme des bébés qui viennent de naître. Nous les pauvres sont ceux qui n’ont pas la technologie, mais qui achètent ou utilisent ces armes pour massacrer d’autres pauvres.  Donc, il y a une complicité très nette entre riches et pauvres dans la guerre. Aujourd’hui nos gouvernements utilisent les armes pour tirer sur la population et pour torturer ; ça vient des puissants. Et ceux qui ont les armes sont puissants ; avec une armes on devient puissant. Donc, il est clair, comme le disait Bernard Werber.. (malgré qu’on le prend pour un fou)… le puissant élimine le faible et écrit l’histoire ensuite. Les puissants tuent d’abord et ensuite inventent leur version de l’histoire. L’histoire est racontée par les vainqueurs  qui sont les plus forts. Aujourd’hui les gens ont le choix entre s’armer ou être dominés.

Les mensonges

Le risque d’attentat est permanent en Europe ;  ici (Europe) on ne peut même plus respirer.. Et c’est pire que dans certaines parties du Sahel ; il y a un malaise mondial ; Malheureusement les puissants choisissent qui doit être en rouge sur la cartographie des alertes et se sont souvent les pays faibles qui sont pointés du doigt. Et j’appelle ca la castration morale. Et un homme castré  c’est un homme anéanti, donc décimé.

Il faut dire que la presse nous a aussi décimés en créant des stéréotypes. Les gens sont catalogués par rapport à leur prénom. Quand quelqu’un s’appelle Mohamed il est à leurs yeux un potentiel terroriste et moi Didier avec un prénom chrétien. Je peux me permettre des choses qu’on mettra juste sur le dos d’une manifestation psychiatrique. C’est beaucoup plus ce que vous êtes géopolitiquement et non pas ce que vous faites qui fait de vous un terroriste.

Un jeune en Tunisie, en 2015, qui a pris une arme et a fusillé des touristes au bord de la mer et a pris la fuite. Alors qu’on avait aucune information sur son identité, ça circulait déjà dans la presse qu’il était terroriste, voilà le ridicule. Et tout cela juste parce que la fusillade avait eu lieu en Tunesie si cela a eu lieu en Espagne ou quelque part en Europe on allait  pas tout de suite parler du terrorisme avant d’avoir vérifié les faits.

Regarde comment la presse international est bête ; c’est cette presse qui monte les uns contre les autres ; la presse a créé le terrorisme.

Donc avec ça les forts sont entrain de décimer les faibles et tout ça au nom de dieu !

Un enterrement morale. Et c’est sur ça que je cherche à attirer l’attention.

Toi tu es radicaliste ?

Ce n’est pas à moi de répondre à cette question ; je ne sais pas. Ça ne veut rien dire. Le mot est inventé pour le business. Cela vient des puissants : ils inventent des mots et forcent les autres à suivre.

Un être radical est celui qui se forge des opinions en situation d’injustice. Je me suis forgé une idée et je suis en train de chercher des responsables. Et je crois bien que c’est la radicalisation.

Aujourd’hui par exemple, cette façon de combattre la radicalisation est aussi de la radicalisations. Il n’y a pas de chose qui se passe sans cause. Donc le leitmotiv du combat contre le terrorisme devrait être comment on va faire pour éliminer les causes du terrorisme et pas comment on va éliminer les terroristes.

Jeunesse

Tout le monde aujourd’hui pense que la radicalisation réunit des gens qui sont endoctrinés,  et que cela est un danger et qu’il faut des antidotes; La radicalisation a une définition subjective. Par exemple on forge une idée de la jeunesse et on se fabrique le jeune comme un être inutile ; ça veut dire qu’il y a un problème et que ces gens qui font ce genre de discours sont à l’origine de l’étiquette de radicaliste qu’on colle à tort et à travers sur n’importe qui.

On sait pourquoi ils sont là..  ils ont un seul dénominateur commun : exclusion

Quand un jeune n’est pas pris au sérieux par son pays, c’est dangereux et surtout s’il est intelligent.

Qu’est-ce que Abubakar Shekau (leader Boko Haram) dit : .. ‘on les attaque et on vous donne une partie de leur richesse’. Donc une sorte de Robin de Bois à sa façon.

Et ce genre de discours a toujours de succès. Et c’est aussi le cas de Hitler. Je ne supporte pas le terrorisme et la violence ; dans la violence il n’y a pas de gagnant,  tout le monde perd. C’est triste.

Solutions ?

Mais où va donc ce monde immonde
Qui inonde les ondes avec des frondes ?

Ce que je me demande : où va ce monde ? De plus en plus on cherche les solutions et de plus en plus le terrorisme avance ;  on se réuni à Berlin, Amsterdam.. mais tout à échouer.. où va le monde… rien ne marche. Les EU ont donné un budget énorme (…) celui qui se lève aujourd’hui en disant qu’on a trouvé des solutions, il ment !

La solution, je pense qu’aujourd’hui la solution à court terme ne sera pas facile, mais il faut commencer pour les futures générations.

UN, forces militaire, arrestations semblent les seules manières de répondre : violence envers violences.

Je déteste les occupants et l’occupation.

A l’aeroport de Bamako le seul avion normal est celui dans lequel tu es assis et qui est prêt à aterrir ; les autres sont tous estampillés UN ; et comme le disait Valsero, ‘ quand tu as chez toi des engins UN vous êtes dans la merde’. Il n’y a plus de vie. Et c’est l’occupation humanitaire. Mais cela implique aussi une machinerie; et ceux qui touchent un salaire ne sont pas vraiment venu pour sauver ! Comment peut-on faire le bonheur d’un peuple contre son gré ? C’est ça que l’Angleterre, la  France et les Etats Unies ont fait et continuent de faire.

En tant que médécin je fais la comparaison avec l’organisme humain qui développe en cas de maladie une système de défense, sans même un traitement, parce que le corps ne supporte pas une invasion extrinsèque : c’est la résistance.

On doit chercher la solution peut être dans les autres domaines.

L’art crée des emplois et sensibilise. Mais ‘ventre affamé n’a point d’oreilles’ ; l’art peut expliquer … mais l’estomac vide bouche les oreilles.

Chez nous il y a beaucoup de divisions ; mais quand je fais mes concerts au Tchad toutes ces divisions sont présentes ; et toutes viennent faire des selfies avec moi, parce que l’art les réunis, on peut sauver ce pays par l’art … c’est une certitude.. l’art réunit.

L’être humain est ce qu’il est ; il faut éliminer les préjugés, les différences, le racisme, l’inégalité. Pour sauver le monde, il faut l’équilibre.

Ce slam s’adresse et aux terroriste, à ceux qui le financent, mais aussi à ceux qui les combattent.

Les cieux ont brûlé

Tu sais, aujourd’hui ça veut dire ce sont les gens qui ont bien maitriser la bible et le koran ; ce sont eux qui font ces trucs et les mettent sur le dos de la religion.. c’est un métaphore; les jihadistes pensent qu’ils font au paradis et qu’ils auront 70 vierges. Et si c’est vraiment ca… mais cela veut dire que les cieux ont déjà brûlé. Les gens qui se réclament croyant et qu’ils tuent au nom de leur religion, mais c’est que les cieux ont brûlé et si les cieux brûlent avec tous les anges, c’est ces pauvres anges qui vont bruler.

Voilà

Déjà tu t’imagines que la demeure brûle, un ange est menacé, ça veut dire qu’il y a un gros problème.

Quand je vois tout ça
Je dis que les cieux ont déjà brulé
Anges ; les cieux ont déjà brulé
Et moi je crains pour vos ailes
Je crains pour vos auréoles
Anges, les cieux ont déjà brulé

http://brilliantmaps.com/terrorism-world-map/