Par André SHAMBA

  1. LE TCHAD:

La République du Tchad a abrité le lundi 25 mai la 16ème session ordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Les chefs d’Etats et de gouvernements ont statué sur les crises politiques et sécuritaires qui prévalent au Burundi, en République Centrafricaine et les menaces de Boko Horam. Ils ont décidé d’envoyer spécialement l’ancien président de la République du Tchad, Goukouni Weddeye dans les pays des Grands Lacs en général et au Burundi en particulier pour faciliter le dialogue et la réconciliation au nom de la CEEAC, rapporte électrontv. Au cours de cette rencontre de N’Djamena, Idriss Déby Itno, le président tchadien,  a passé la main au gabonais Ali bongo à la tête de la présidence de la CEEAC. Un autre fait remarquable de cette session c’est le retour du Rwanda dans la CEEAC. Désormais  l’organisation compte onze pays membres: Rwanda, Angola, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, République du Congo, République démocratique du Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad, Sao Tomé-et-Principe.

  1. RCA :

La conférence internationale des donateurs sur la République Centrafricaine a eue lieu ce mardi 26 mai à Bruxelles. Elle a permis la mobilisation de 280 millions d’euros pour la reconstruction du pays détruit par la guerre, selon BBC Afrique.  Une somme apparemment énorme, et pourtant insuffisante pour satisfaire les besoins financiers de la Centrafrique. Ces fonds seront cogérés par l’Union européenne, la France et l’Allemagne. Et ils vont servir  dans le domaine de la sécurité alimentaire, de la réhabilitation urbaine, de la santé, de secours aux réfugiés du Cameroun et pour la relance économique. Ces aides serviront aussi à financer les élections prévues pour la fin de l’année.

  1. RDC :

Le Prix Christophe Mérieux 2015 est attribué, le mardi 26 mai, au médecin congolais Jean-Jacques Muyembe Tamfum de l’Institut national de recherches biomédicales (INRB) en  République démocratique du Congo. Le lauréat a reçu la récompense de 500.000 euros pour encourager ses travaux de recherches sur le virus Ebola dans le bassin du Congo. La Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux reconnait au professeur Muyembe sa contribution  à la découverte de la Fièvre hémorragique à Virus Ebola et d’avoir été le premier chercheur à se rendre sur le site de la toute première épidémie, à Yambuku en RDC, en 1976, selon Radio Okapi.

  1. Cameroun :

Au Cameroun, l’affaire Lydienne Yen Eyoum devant la Cour suprême le jeudi 28 mai.  Selon le rapporteur de cette instance, le pourvoi en cassation de l’avocate est non justifié. Par ailleurs, le ministère public a requis sa condamnation, rapporte Cl2p.org. Accusée de détournement de fonds publics, cette avocate française d’origine camerounaise a été condamnée le 26 septembre 2014 à 25 ans  de prison ferme. Se disant innocente, elle saisi la Cour suprême. Car pour Lydienne Eyoum et sa défense,  cette somme de 1 077 985 964 FCFA correspond à des honoraires à l’époque où l’avocate travaillait pour l’Etat camerounais. Maître Wassermann a saisi le groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire de sa cliente. Et elle a adressé au début du mois des questions au gouvernement camerounais. Le verdict est attendu ce 9 juin 2015.